Histoire

L'histoire de TerVarus, d'après d'anciens documents et les débats des érudits, peut être divisée en quatre Ages. Ce sont:

L'Age des Anciens


L'Age des Anciens est très peu connu. Il est quasiment admis que les races mortelles n'existaient pas encore, et que leurs ancêtres primitifs n'étaient guère plus que de simples animaux. Déjà la terre était peuplée - bien que peu nombreuses, les races nées du feu de la création même envahirent les terres. Chacune d'elle possédait de grands pouvoirs, car les énergies dont elles étaient issues restaient sous leur contrôle, et la terre elle-même devait trembler lors de leurs affrontements.

Bien qu'elles aient probablement transformé encore et encore le monde durant la période où elles vécurent, on ne connait rien ou très peu de choses sur leurs ouvrages et leurs civilisations; toutes leurs traces sauf les plus évidentes ont depuis longtemps été effacées par le passage de l'éternité. On pense qu'ils ont finalement transcendé leur enveloppe matérielle déjà très puissante d'une façon ou d'une autre pour enfin laisser le monde se développer par lui-même.

Néamoins, ils laissèrent derrière eux un puissant héritage: les dieux de TerVarus. Les dieux apparurent comme les Anciens: ils furent issus des restes des énergies datant de la création du monde. Initiallement, ils n'étaient guère plus que des essences primaires, dénués de forme ou de pensée. Ce fut la volonté des Anciens qui donna finalement aux dieux leur sensibilité et leur individualité, tirées de ceux dont les croyances et les actions reflétaient leur propre nature.

Mais avec le départ des Anciens, les dieux manquèrent de personnes avec lesquelles ils auraient pu concentrer leurs pouvoirs, et restèrent impuissants d'innombrables siècles.


                                                               L'Age de l'Emergence


L'Ages de l'Emergence annonça l'aube des races mortelles, car elle abandonnèrent leur forme première, primitive pour devenir les premiers exemples de leur espèce. Les dragons furent les premiers a enfin parvenir à une culture cohérente, suivit presque vingt-mille ans plus tard par les Pixies. Lentement au début, puis de plus en plus fréquemment, d'autres races rejoignirent les rangs de ceux qui émergeaient du barbarisme.

Des civilisations grandirent, furent détruites, et furent remplacées maintes fois, comme les races mortelles luttaient à la fois contre elle-même et contre les autres pour se faire une place dans le monde. De même elles furent souvent confrontées au pouvoir implacable de la nature elle-même, une force inexorable à laquelle elles furent forcées de s'adapter - ou de succomber. Leurs progrès étaient à la fois lents et incertains, souffrant de presque autant d'échecs que de triomphes - mais, en même temps, rien ne semblait pouvoir les arrêter.

Les dieux également connurent un renouveau, sauvés du lent déclin et de la débauche dans laquelle ils étaient tombés. L'attention et la croyance qui leur était accordé par la multitude d'esprits mortels leur permit enfin de canaliser le pouvoir dans le monde, et ces actes ne firent que renforcer les croyances des mortels qui en furent témoins. On pense que Veridian fut le premier à faire connaitre sa présence, et les autres suivirent lentement.

Malgré toutes ces promesses et ce potentiel, ce second Age devait finir bien plus vite et de façon bien plus sanglante que le premier.



L'Age des Ombres


La nature prolifique des mortels provoqua de plus en plus de conflits, car la compétition pour les ressources et les territoires du monde devenait de plus en plus féroce. Ces batailles étaient toujours alimentées par les représentants mortels des dieux. Ces champions dévots se disputaient les uns les autres les coeurs et les âmes de leurs camarades mortels, pour le pouvoir que cela leur conférait - et pour les dieux qu'ils servaient.

Dans cette agitation commença l'Age des Ombres, dont les historiens s'accordent à situer le commencement avec la Guerre d'Aurenor, un conflit initialement insignifiant, mais ayant vite dégénéré, entre les orcs et les elfes. Bien que cette guerre ait duré des années et ait pris de nombreuses vies, ce n'était que le premier acte de ce qui allait devenir une ère de tragédie.

Comme l'Age des Ombres progressait, les calamités forgées par les mortels ainsi que par les dieux ébranlèrent de la même façon TerVarus et ceux qui y vivèrent, coûtant d'innombrables vies et détruisant ce qui avait été accompli lors du précédent Age. La loyauté envers les dieux fut également mise à l'épreuve, et pour une courte, mais terrible période, alors que l'Age touchait à sa fin, les dieux devinrent silencieux.


                                                                 L'Age de l'Ascension


Maintenant le monde se tient au seuil d'un nouvel Age. Ravagés et épuisés, les survivants éparpillés des races mortelles luttent pour reconquérir ce qu'ils ont perdu. Dans un effort monumental, la brèche entre le mortel et le divin est à nouveau comblée, bien que les dieux eux-même semblent avoir changé. Ils ne monteront plus leurs adeptes les uns contre les autres. En effet, le message semble clair: ce sont les races mortelles qui décideront du futur du monde, que ce futur soit bon ou mauvais. Vu par certains comme un temps de rédemption et par d'autres comme le moment venu de s'élever, les mortels ont surnommé cette nouvelle ère l'Age de l'Ascension.

Que pensez-vous de Trials of Ascension ?

19 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (21 évaluations | 1 critique)
6,2 / 10 - Assez bien